RON002

Colchique – charentaises enfant

33,33 €

Pour que les enfants aussi puissent profiter de la chaleur de la laine vierge et du confort d’un chausson typiquement français, Madame Basile a sélectionné spécialement pour eux le modèle Colchique. Ces chaussons sont fermés au talon pour un meilleur maintien. Leur semelle en laine feutrée est épaisse, moelleuse et résistante. Fabriqués dans les ateliers fondés par Théophile Rondinaud en 1907, ces charentaises mettront leurs petits pieds au chaud pour l’hiver ! 

Pointure
Couleur/motif
  • cerise
  • gris souris
  • orange
Quantité
Derniers articles en stock

  • Paiement sécurisé Paiement sécurisé
  • livraison colissimo 3 à 5 jours livraison colissimo 3 à 5 jours
  • SAV SAV
  • Origine France Origine France

Conseil pointures

ous vous conseillons de choisir une pointure au-dessus de la pointure habituelle de votre enfant. 

Conseil d'entretien

Nous vous conseillons dans un premier temps d’enlever la poussière et une partie des tâches de vos chaussons en les tapant l’un contre l’autre ou en les aspirant avec la petite brosse de l’aspirateur afin de ne pas étaler la saleté. Ensuite, vous pouvez les laver mais uniquement à la main étant donné qu’ils sont en pure laine. Pour le séchage, nous vous recommandons de les laisser à l’air libre, mais à l’abri du soleil ou d’un chauffage direct. Il faut absolument éviter le sèche-linge.

Il se peut qu’une légère odeur se dégage de ces chaussons les premiers jours d’utilisation : il s’agit de l’odeur de la laine de mouton, qui s’estompe normalement au fur et à mesure de l’usage.

Zoom sur ...

Talon fermé du chausson

Semelle en feutre

Garniture en laine vierge

Le Fabricant : Rondinaud

En 1907, Théophile Rondinaud invente la charentaise contemporaine « dessus écossais » et démarre son établissement dans la pure tradition des cordonniers-savetiers. Depuis, cette entreprise est installée en Charente avec 28 000 m2 d’ateliers dédié à la fabrication de la charentaise. L’entreprise  se transmet de génération en génération.

En savoir plus

L'histoire de la charentaise

En France, les charentaises sont l’emblème du confort domestique ! La charentaise fut créée au XVIIe siècle à partir des rebuts de feutres de l'industrie papetière implantée sur la rivière Charente (ouest de la France). Elles servaient à l’époque de chaussons souples que l’on glissait dans les sabots.

En savoir plus

Fiche technique

Extérieur
100% laine en flanelle
Semelle
semelle feutre tissé épaisseur 5 chaines
Intèrieur
pure laine vierge
Emballage
emballée dans une boite à chaussures Rondinaud

Conseil pointures

ous vous conseillons de choisir une pointure au-dessus de la pointure habituelle de votre enfant. 

Conseil d'entretien

Nous vous conseillons dans un premier temps d’enlever la poussière et une partie des tâches de vos chaussons en les tapant l’un contre l’autre ou en les aspirant avec la petite brosse de l’aspirateur afin de ne pas étaler la saleté. Ensuite, vous pouvez les laver mais uniquement à la main étant donné qu’ils sont en pure laine. Pour le séchage, nous vous recommandons de les laisser à l’air libre, mais à l’abri du soleil ou d’un chauffage direct. Il faut absolument éviter le sèche-linge.

Il se peut qu’une légère odeur se dégage de ces chaussons les premiers jours d’utilisation : il s’agit de l’odeur de la laine de mouton, qui s’estompe normalement au fur et à mesure de l’usage.

Zoom sur ...

Talon fermé du chausson

Semelle en feutre

Garniture en laine vierge

Le Fabricant : Rondinaud

En 1907, Théophile Rondinaud invente la charentaise contemporaine « dessus écossais » et démarre son établissement dans la pure tradition des cordonniers-savetiers. Depuis, cette entreprise est installée en Charente avec 28 000 m2 d’ateliers dédié à la fabrication de la charentaise. L’entreprise  se transmet de génération en génération.

En savoir plus

L'histoire de la charentaise

En France, les charentaises sont l’emblème du confort domestique ! La charentaise fut créée au XVIIe siècle à partir des rebuts de feutres de l'industrie papetière implantée sur la rivière Charente (ouest de la France). Elles servaient à l’époque de chaussons souples que l’on glissait dans les sabots.

En savoir plus