Charentaises Rondinaud

Charentaises Rondinaud

La fabrique

En 1907, Théophile Rondinaud invente la charentaise contemporaine « dessus écossais » et démarre son établissement dans la pure tradition des cordonniers-savetiers. Depuis, cette entreprise est installée en Charente avec 28 000 m2 d’ateliers dédié à la fabrication de la charentaise. L’entreprise  se transmet de génération en génération.

categorie-rondinaud-photo7.jpgcategorie-rondinaud-photo4.jpg

C’est dans les années 50 que James Rondinaud, le fils de Théophile, commence à exporter ses charentaises et pantoufles à travers le monde. La maison Rondinaud se met à créer de nouveaux modèles et à travailler de nouvelles matières. Aujourd’hui, c’est Frédéric Rondinaud qui travaille avec son père James et dessine les nouvelles collections. Grâce à son mode de fabrication artisanal traditionnel, l’entreprise a obtenu le label « entreprise du patrimoine vivant ».

categorie-rondinaud-photo6.jpgcategorie-rondinaud-photo5.jpg

L'atelier de fabrication

L’Atelier Basile a sélectionné les charentaises Rondinaud qui sont fabriquées en France selon une méthode artisanale traditionnelle dite du « cousu retourné », maitrisée depuis plus d’un siècle. Cette méthode demande beaucoup de savoir-faire pour coudre le fil en chanvre baigné dans un bain spécial à l’aide d’une aiguille courbe. Comme son nom l’indique, la semelle est d’abord cousue et montée à l’envers avant d’être retournée.

Ce produit est tout en feutre de laine de la semelle jusqu’au dessus et fourré de pure laine vierge pour lui assurer un confort et une qualité maximum. Les charentaises sont fabriquées sur des machines qui datent des années 50 : pour les maintenir et les réparer, les établissements Rondinaud doivent fabriquer eux-mêmes les pièces manquantes qui ne sont plus vendus dans le commerce aujourd’hui !

La fabrique

En 1907, Théophile Rondinaud invente la charentaise contemporaine « dessus écossais » et démarre son établissement dans la pure tradition des cordonniers-savetiers. Depuis, cette entreprise est installée en Charente avec 28 000 m2 d’ateliers dédié à la fabrication de la charentaise. L’entreprise  se transmet de génération en génération.

categorie-rondinaud-photo7.jpgcategorie-rondinaud-photo4.jpg

C’est dans les années 50 que James Rondinaud, le fils de Théophile, commence à exporter ses charentaises et pantoufles à travers le monde. La maison Rondinaud se met à créer de nouveaux modèles et à travailler de nouvelles matières. Aujourd’hui, c’est Frédéric Rondinaud qui travaille avec son père James et dessine les nouvelles collections. Grâce à son mode de fabrication artisanal traditionnel, l’entreprise a obtenu le label « entreprise du patrimoine vivant ».

categorie-rondinaud-photo6.jpgcategorie-rondinaud-photo5.jpg

L'atelier de fabrication

L’Atelier Basile a sélectionné les charentaises Rondinaud qui sont fabriquées en France selon une méthode artisanale traditionnelle dite du « cousu retourné », maitrisée depuis plus d’un siècle. Cette méthode demande beaucoup de savoir-faire pour coudre le fil en chanvre baigné dans un bain spécial à l’aide d’une aiguille courbe. Comme son nom l’indique, la semelle est d’abord cousue et montée à l’envers avant d’être retournée.

Ce produit est tout en feutre de laine de la semelle jusqu’au dessus et fourré de pure laine vierge pour lui assurer un confort et une qualité maximum. Les charentaises sont fabriquées sur des machines qui datent des années 50 : pour les maintenir et les réparer, les établissements Rondinaud doivent fabriquer eux-mêmes les pièces manquantes qui ne sont plus vendus dans le commerce aujourd’hui !